Stage de Pastel sec en Périgord noir

Stage de peinture en pastel sec en Périgord noir donné par Patrice Bourdin

Stage du Pastel de 3 jours, le 17, 18 et 19 avril 2019, organisé par les Pastel Girault, fabricants des pastels secs.

Ouvert aux débutants et confirmés, sujet libre, seule condition apporter vos outils.

Lieu : Montignac 24290 à côté de Lascaux 4.
Inscription préalable requise  : www.pastelsgirault.com ou 05 53 51 88 18

Démonstration à 8 mains

A l'occasion du premier anniversaire de la galerie "Pastels Girault" à Montignac, était organisé un challenge le 25 novembre 2017 pour les quatre artistes sélectionnés par Pastels Girault : Marjorie Martin-Sisteron, Michel Bordas, Patrice Bourdin, Stéphane Le Mouel, ils devaient faire une démonstration de pastels à huit mains en créant 4 tableaux collectivement.

Les tableaux ont été signés par les quatre artistes. Trois tableaux tirés au sort ont été offerts aux gagnants d'une tombola et le quatrième a été offert à la municipalité de Montignac-Lascaux.

Nouveaux Tableaux - 2017

tableau d'une coulée d'eau en premier plan dans un vallée de pins
  • tableau d'une coulée d'eau en premier plan dans un vallée de pins

Le pastel devient un art majeur

A ses débuts et pendant tout le XVIe siècle, le pastel est surtout utilisé pour réhausser de quelques touches colorées certains portraits dessinés.

Au XVIIe siècle, son emploi se généralise et il s'affirme comme une technique indépendante. En 1665, le pastel de Nicolas Dumontier est donné pour la première fois comme sujet de réception à l'Académie royale. Il faut ensuite attendre 1701 pour voir accepter au Salon les deux pastels de Vivien «Portrait de François Girardon» et «Portrait de Robert de Cotte» (Louvre), qui lui valent d'être reçu à l'Académie comme «peintre en pastels».

Il faut noter que Vivien est le premier à exécuter des portraits en pied, grandeur nature, créant ainsi ce type d'effigies majestueuses qui allait se développer tout au long du XVIIIe siècle.

C'est également à cette époque que la production de pastels connaît un essor maximum.

Au XIXe siècle, si le pastel est toujours utilisé pour les portraits, il devient un outil de prédilection pour les impressionnistes traduisant les ambiances les plus fugitives.
Au XXe siècle, il reste toujours très en faveur pour les couleurs les plus éclatantes.

S'abonner à Flux de la page d'accueil